Le temoignage d’un participant

Une réunion très intéressante

le 21 mars 2018

Il s’agit du rencontre littéraire avec 2 traducteurs célèbres Martine Woudt et Gertrud Maes. Anja-Helene van Zandwijk était notre modératrice.
Elle a fait un brillant exposé avec des exemples excellents sur tous les problèmes de traduction. Nous sommes une vingtaine d’étudiants d’AF. On a parlé de la haute langue, métissé, verlan et argot. Nous avons discuté de 3 livres qui sont traduit.


En français on utilise le passe compose, tandis que en néerlandais on utilise l’imparfait.  Une traduction dure 3 ou 5 mois ! Parfois il s’agit de 3 traducteurs de même livre !
Les 3 romans sont Chanson Douce de  Leila Slimani (Prix Goncourt 2016),  La disparition de  Joseph Mengele d’Olivier Guez (Prix Renaudot 2017) et L’art de perdre van Alice Zeniter. Les traducteurs ont traduit beaucoup de livres. Martine 50 et Gertrud 14.
On peut consulter leurs sites.Toutes les 3 dames ont expliqué les difficultés de la traduction.

Bref  je trouve que les traductions sont des travaux durs !

Apres la réunion l’Alliance Française de La Haye a offrit un verre de Prosecco !
Michael Durang,  étudiant d’Emilie Jousset