Rencontre littéraire “le traducteur à l’oeuvre”

Rencontre littéraire “le traducteur à l’oeuvre” 

avec Martine Woudt et Gertrud Maes

Mercredi 21 mars à 16:00

À Alliance française de La Haye

Emmapark 6, 2595 ET Den Haag

 

La bibliothèque bilingue de l’Alliance française vous invite à une Rencontre Littéraire avec les traductrices littéraires Martine Woudt et Gertud Maes. Lors de l’entretien avec Anja-Hélène van Zandwijk, elles parleront des différents styles de traduction ainsi que d’écriture et des oeuvres qu’elles ont traduites. Parmi ces romans le Prix Goncourt 2016 : Une chanson douce de Leïla Slimani, La disparition de Joseph Mengele d’Olivier Guez (Prix Renaudot 2017) et L’art de perdre de Alice Zeniter.

La Rencontre se fera en français et au besoin également en néerlandais.

 

Martine Woudt a formé des traducteurs au VertalersVakschool à Amsterdam et à l’Institut pour Interprètes. Elle était dans le Conseil de l’Association des Lettres. Parmi ses nombreuses traductions on compte les romans de Philippe Besson, d’Albert Camus, de Jean-Philippe Blondel, de Tatiana de Rosnay, de l’écrivain suisse Guillaume Rihs, le Métronome et En route de Laurent Deutsch. Certaines traductions ont été réalisées en collaboration avec Gertrud Maes.

Pour informatie: http://www.martinewoudt.nl

 Gertrud Maes a fait des études de lettres et de traductions. Elle a participé à la “Fabrique européenne des traducteurs” et aux ateliers de Martine Woudt et de Martin de Haan. Récemment, elle a traduit le Prix Goncourt 2016 Chanson Douce de Leïla Slimani

Pour information: http://defransewandeling.nl/actueel/?page_id=12

 Sur le roman Une chanson douce :

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

 

----------------------